lundi 20 février 2017

Brève histoire de l’Ecole normale des professeurs adjoints : partie 1



En mai 1962, une Ecole Normale des Professeurs Adjoints ( ENPA)  voit le jour à Tunis pour contribuer , avec l’Ecole Normale Supérieure et les Ecoles Normales des Instituteurs et des Instructrices, à la formation des enseignants nécessaires à l’éducation nationale, suite à la réforme de l’enseignement promulguée par la Loi de 1958[1].

lundi 13 février 2017

Histoire des écoles normales d’institutrices et d’instituteurs en Tunisie depuis l’indépendance : 2ème partie


Les écoles normales d’institutrices et  d’instituteurs  en Tunisie sont des institutions très anciennes , les premières écoles remontent  au dix neuvième siècle  à l’époque du protectorat français[1]  , mais c’est depuis les premières années de l'indépendance, qu’elles ont connu une impulsion importante pour faire  face aux importants besoins  créés par la nouvelle politique de l'éducation, ainsi , leur nombre augmenta et de nouvelles écoles ouvrent leurs portes à l’intérieur de la République, elles ont formé des générations d’instituteurs qui ont contribué à la réussite de la généralisation de la scolarisation des jeunes tunisiens .

dimanche 5 février 2017

Histoire des écoles normales d’institutrices et d’instituteurs en Tunisie depuis l’indépendance : Première partie


Les écoles normales d’institutrices et  d’instituteurs  en Tunisie sont des institutions très anciennes , la première école remonte  au dix neuvième siècle  à l’époque du protectorat français[1]  , mais c’est depuis les premières années de l'indépendance, qu’elles ont connu une impulsion importante pour faire  face aux importants besoins  créés par la nouvelle politique de l'éducation, ainsi , leur nombre augmenta et de nouvelles écoles ouvrent leurs portes à l’intérieur de la République, elles ont formé des générations d’instituteurs qui ont contribué à la réussite de la généralisation de la scolarisation des jeunes tunisiens .

lundi 30 janvier 2017

L’Ecole Normale Supérieure de Tunis : Première institution de formation de professeur de l’enseignement secondaire (2ème partie)




Avant-propos

Au lendemain de l'Indépendance, l’école normale supérieure de Tunis (ENS)[1]  a ouvert ses portes au mois d’octobre 1956, deux ans avant la publication du décret fondateur le 13 Décembre 1958[2].Cette illustre institution a fourni au pays une élite de cadres enseignants de haut niveau qui ont joué un rôle important dans la vie éducative et politique du pays.
Si, aujourd’hui, l’ENS continue sa mission, son histoire ne fut pas sereine ; elle fut marquée par de nombreuses péripéties, au cours desquelles elle a connu plusieurs ajustements au niveau de sa mission, de son système d'étude, et des modes de recrutements de ses étudiants ; elle a même disparu un certain temps du paysage universitaire.

lundi 23 janvier 2017

L’Ecole Normale Supérieure de Tunis : Première institution de formation de professeur de l’enseignement secondaire




Avant-propos

Au lendemain de l'Indépendance, l’école normale supérieure de Tunis (ENS)[1]  a ouvert ses portes au mois d’octobre 1956, deux ans avant la publication du décret fondateur le 13 Décembre 1958[2].Cette illustre institution a fourni au pays une élite de cadres enseignants de haut niveau qui ont joué un rôle important dans la vie éducative et politique du pays.

lundi 16 janvier 2017

L’exercice de la rédaction pour la section -B[1] - du premier cycle de l’enseignement secondaire



Les collèges et les lycées secondaires avaient vécu, au cours des premières années qui avaient suivi la réforme de 1958, une période faste et riche en activités pédagogiques ; ce fut une période de recherche, de réflexion, d’observation et de découverte de moyens qui vont faciliter l’œuvre de tunisification au niveau des pratiques ; c’est dans cette optique que le secrétaire d’état, Mahmoud Messadi,  avait appelé à «  la constitution de commission de recherches  pédagogiques[1]… dont l’objectif était de nouer des liens permanents entre les enseignants du même lycée, ou de différents lycées, et de leur permettre de réfléchir et de débattre de questions de pédagogie générale, ou de questions en rapport avec leur discipline… ».

lundi 9 janvier 2017

L’agrégation en Lettres et en Sciences Humaines : un concours


Le blog pédagogique publie cette semaine un  deuxième article du professeur Houcine Jaïdi où il traite  des malheurs  du concours d’agrégation en Lettres et en  des Sciences Humaines , cet article est paru dans le journal électronique « Leaders »  le 01.07.2016
[1] , et, nous avons sollicité    l’autorisation  de son auteur pour le publier dans le blog pédagogique pour lancer un débat sur l’avenir de ce concours qui n’a pas réussi à décoller  , au nom des lecteurs du blog nous remercions vivement le professeur Jaidi pour cette réflexion .